Inscription Connexion
Port Trains Bus Hôtels Restaurants Bars Nightlife Casinos

 Indicatif téléphonique
 Cameroun 237
Autres indicatifs
 Taux de change
1 € = 655.957 XAF
1 $ = 615.38 XAF
 Météo
Douala 24° 34°
Matin Midi Soir

Garoua 20° 38°
Matin Midi Soir
Prévisions détaillées

Médecine tropicale
Les Vaccinations

Vaccinations obligatoires

Seule la vaccination contre la Fièvre Jaune reste obligatoire à partir d'un an, possible dès l'âge de 6 mois. 

Vaccinations de Base

BCG, Tétanos, Diphtérie, Poliomyélite, Rougeole-Oreillons-Rubéole. 

Vaccinations recommandées

Les Hépatite A et B, Fièvre Typhoïde. 

Vaccinations spécifiques

Méningite à méningocoques (A et C), surtout pour le Nord Cameroun, pendant la saison sèche entre décembre et février.

Le Paludisme

Le paludisme à Plasmodium falciparum, variété la plus fréquente au Cameroun (95%), peut être mortel. (1ère cause de mortalité dans le monde) Le Cameroun, en particulier la région de Douala, est situé en zone III de chloroquino-résistance (soit les plus fortes résistances au monde), avec un paludisme endémique toute l'année (Il n'existe pas de saisonnalité). Il convient d'insister sur l'observance simultanée d'une protection contre les piqûres de moustiques et d'une chimioprophylaxie. Les nouveaux arrivants et voyageurs occasionnels (sujets non-immuns ou sans anticorps) doivent impérativement prendre une prophylaxie contre le paludisme. L'accent doit être mis sur la prévention des enfants, des femmes enceintes.

Aucun moyen préventif n'assure à lui seul une protection totale et, même si un traitement adapté a été bien pris, il est possible de développer un paludisme, parfois atypique ou d'apparition tardive. Les symptômes initiaux sont souvent peu alarmants mais le paludisme peut être mortel si son traitement est retardé. En cas de fièvre, nausées, céphalées, myalgies ou fatigue au cours du séjour ou dans les mois qui suivent le retour, un médecin doit être consulté sans retard. Il existe un polymorphisme parfois trompeur de la symptomatologie palustre, la fièvre pouvant être associée à des troubles digestifs ou à des douleurs abdominales. Toute fièvre au retour du Cameroun, qui n'a pas fait sa preuve, doit être considérée à priori comme un paludisme et investiguée comme telle.

Sans piqûre d'anophèles, pas de paludisme : la lutte contre les moustiques est donc la première ligne de défense dans la prévention du paludisme. L'anophèle se lève, quand le soleil se couche, c'est pendant cette période que la protection doit être maximale.

Porter des vêtements amples, et longs le soir, dormir dans des pièces dont les ouvertures sont protégées par des grillages moustiquaires, dormir sous une moustiquaire imprégnée, bordée ou touchant le sol. Utiliser des insecticides le soir dans les chambres (diffuseurs, bombe insecticide). Les tortillons fumigènes peuvent être utilisés à l'extérieur. La climatisation ne dispense pas l'utilisation d'insecticides. Utiliser des répulsifs sur les parties découvertes du corps dès le coucher du soleil. La durée de la protection varie de 2 à 5 heures. Les répulsifs sont déconseillés chez la femme enceinte.

Prendre une prophylaxie, en tenant compte de la durée du séjour, de la personne, de son âge, des antécédents pathologiques, et d'une éventuelle intolérance aux antipaludiques.

Il n'existe pas de vaccins.

En cas de crise suspectée, consulter un médecin, éviter les automédications, souvent mal conduites. ( Attention aux effets secondaires et aux risques cardio-vasculaires de certains produits)

Pour plus de détails, veuillez consulter les sites suivants :

Le service médicale international


NOS PAGES INTERNET
Portail Internet du Cameroun
Online shopping au Cameroun


 
PORTAIL INTERNET
Annoncer sur Cameroun-plus
Statistiques visiteurs
ONLINE SHOPPING
Conditions d'utilisation
Livraisons & retours
Condifentialité
A propos
FAQ