Inscription Connexion
Registre Airlines Port Trains Bus Hôtels Restaurants Bars Nightlife Casinos
Partager

Total = 69 poissons pour un poids total de 1.638,25 kg

Déjà 25 ans !

La 25ème édition du Challenge international de pêche sportive du Cameroun vient de s'achever. Elle a mis en compétition près de 100 pêcheurs représentants 18 nations durant 4 jours au large des côtes camerounaises.

Le bateau Ringo, skippé par Stéphane Franco est classé premier bateau, tandis que Bruno Vareille, pêcheur embarqué sur le bateau Ringo est classé premier pêcheur. Un doublet pour cet équipage chanceux!

La compétition s'est déroulée durant 4 jours au départ de la Marina de Kribi avec arrivée le dernier jour à la Marina P4 de Douala.


> 300 KG

Dès le premier jour de la compétition, deux marlins bleu de plus de 300 KG sont ramenés à terre par les bateaux Ringo et Jo-One.

Les prises de la journée dépassent 1000 KG !



60 KG et des dents bien aiguisées

Le deuxième jour de la compétition, Stéphane Debombarez capture un requin macko de plus de 60 KG qui a donné bien des frayeurs à l'équipage.

Mami Wata est passée par là...

Un spectacle son & lumière et une cérémonie en haute mer, à l'occasion du 25ème Challenge, le CPSD (Centre de pêche sportive de Douala) a rendu un hommage émouvant à ses disparus.





Papi fait de la résistance!

Agé de plus de 70 ans, Guillaume Teresi combat pedant 15 heures un marlin bleu!



Plateau d'argent pour Pongara

Le plateau d'argent BGFCF (Big Game Fishing Club France) récompense le bateau qui a relâché le plus grand nombre de poissons à rostre dont le poids est estimé en-dessous du poids minimum. Le bateau Pongara remporte ce trophée pour avoir relâché 2 marlins bleu sur les 4 qui ont été relâchés lors de cette compétition.


La Miss est pour Pakalou !

Habiller une candidate à l'élection "Miss bateau" avec des objets de pêche ou d'équipements de secours du bateau, voilà le défit que l'organisation à lancer à tous les bateaux le samedi en fin de journée.




Déjà fini ?

Des réveils matinaux, de longues journées en mer, tout le monde attendait avec impatience la fin de la compétition pour prendre un moment de repos... paradoxalement, à l'arrivée à Douala, les visages exprimaient une certaine nostalgie.. Déjà fini ?





LE C
HOTEL SAN MARCO
MARINA DE KRIBI