Inscription Connexion
Port Trains Bus Hôtels Restaurants Bars Nightlife Casinos

 Indicatif téléphonique
 Cameroun 237
Autres indicatifs
 Taux de change
1 € = 655.957 XAF
1 $ = 619.598 XAF
 Météo
Douala 24° 33°
Matin Midi Soir

Ngaoundéré 12° 32°
Matin Midi Soir
Prévisions détaillées

Géographie du Cameroun

Situation géographique

Le Cameroun est un pays de l’Afrique Centrale au fonds du Golfe de Guinée, un peu au dessus de l’équateur. Il s’étend en latitude entre 1°40 et 13° (nord) puis en longitude entre 8°80 et 16°10 (ouest). Les coordonnées géographiques indiquent clairement que le Cameroun est un pays de l’hémisphère nord. Il partage ses frontières avec 6 pays africains:

  • Le Tchad au nord
  • La République Centrafricaine à l’est
  • Le Nigeria à l’ouest
  • Le Gabon, le Congo, la Guinée équatoriale au sud
Le pays dispose aussi d’une frontière maritime qui lui donne une ouverture sur l’océan atlantique.

Le relief

La structure est très simple et l’on peut distinguer 3 grands ensembles:

  • Les basses terres: la cuvette de Manfé, la cuvette de la Bénoué et la plaine du nord.
  • Les plateaux: surtout Sud-camerounais avec une altitude moyenne de 650 m et le plateau de l’Adamaoua qui est un horst du socle, culminant à 1100 m d’altitude en moyenne: c’est le château d’oxygène du pays.
  • Les hautes terres: il s’agit des hautes terres de l’ouest qui est un bloc du socle soulevé et recouvert d’épanchements basaltiques disposées en lignes appelé la Dorsale Camerounaise.
 

Le climat

Le climat Camerounais est influencé par : les masses d’air, l’éloignement de la mer, le relief et le vent. Ces facteurs permettent de distinguer 2 grands domaines climatiques:

Le domaine équatorial

Il est caractérisé par des précipitations abondantes, des températures élevées et constantes entraînant une amplitude thermique faible et une végétation se dégradant au fur et à mesure que l’on s’éloigne de l’équateur. Il a 2 nuances:

  • Le type Guinéen: il règne sur une partie de la côte et sur le plateau Sud-camerounais et il compte 4 saisons bien tranchées.
  • Le type Camerounien: il règne au voisinage du Mt Cameroun et s’étend jusqu’à l’embouchure de la Sanaga englobant les hauts plateaux de l’ouest. Sa particularité est la surabondance des pluies qui tombent en une seule saison annuelle de 9 mois.
Le domaine tropical

Il comporte 2 nuances :
  • Le tropical soudanien: les températures sont élevées, les pluies sont peu abondantes; il compte 2 saisons: une pluvieuse de 7 mois environ (très torride de mai à juin et entre juillet à octobre, très fraîche et humide) et une sèche de 5 mois (fraîche de novembre à janvier).
  • Le tropical sahélien: les températures sont élevées mais avec une irrégularité des pluies; il compte aussi 2 saisons: une sèche de décembre à janvier et une pluvieuse.
 

La végétation

Dans le domaine tropical

La végétation caractéristique de celui-ci est la savane. Les variations climatiques donnent à celle-ci plusieurs aspects :

  • La savane arbustive et arborée: elle couvre le plateau de l’adamaoua. Elle est formée d’un tapis continu de graminée ou surgissent par endroits des petits massifs d’arbustes et d’arbres. Cette dernière est en partie dégradé par l’action de l’homme par des feux de brousse, des cultures et le surpâturage des troupeaux.
  • La savane boisée et les forets: elle pousse dans la cuvette de la Bénoué; ce sont des tapis de graminées où la densité des arbres (baobab, acacia, palmier) est très faible. Les arbres sont séparés par des surfaces herbeuses de plus en plus étendues.
Dans la vallée du Logone, inondée pendant une partie de l’année, pousse une prairie.

Dans le domaine equatorial

La végétation est la forêt dense. La forêt dense ombrophile recouvre l’ensemble du plateau Sud-camerounais et les basses terres côtières. La destruction de la forêt dense par le feu et les défrichements laisse place à une forêt secondaire. On y trouve aussi des galeries forestières le long des cours d’eau ; au contact de la mer, elle se transforme en mangrove.

 

L'hydrographie

Le Cameroun est drainé par des cours d’eau de dimension moyenne. La répartition et le régime des fleuves et rivières subissent l’influence du climat. Les fleuves sont à l’image des traits physiques du pays. On distingue 4 bassins hydrauliques et ses fleuves:

  • Le bassin de l’atlantique: le Wouri, le Nkam, le Noun, la Sanaga situé à Edéa (le plus long (920 km) et le plus abondant du Cameroun).
  • Le bassin du Congo: le Bok, le Lobo, le Sangha, le Dja.
  • Le bassin du Niger: le Mayo kebi, la Benoué, le faro.
  • Le bassin du Tchad: le Logone, la Vina, le Chari.
Une grande partie des cours d’eaux camerounais diverge de la dorsale camerounaise formée par le plateau de l’ouest et de l’adamaoua. Les fleuves qui coulent au sud de la Sanaga, du Lom et de la Kadeï ont un régime équatorial classique c’est-à-dire roulent les hautes eaux pendant la petite et la grande saison de pluies (avril-juin, octobre-novembre ).

Les rivières de régime tropical ont un débit contrasté à l’image du climat c’est-à-dire ont leurs hautes eaux pendant la saison de pluies (mai-septembre) et les basses eaux pendant la période sèche (octobre-avril) où le lit des cours d’eau est à sec car leurs eaux se perdent dans le sable.

On distingue plusieurs types de lacs au Cameroun :
  • Les lacs de cratères: ils se trouvent dans les régions qui ont été affectées par le volcanisme (Oku, Tizong, Bini, Barombi)
  • Les lacs de subsistance: dans les basses terres, surtout dans les plaines côtières (Ossa, Dissoni, Ejagal )
  • Les lacs de cuvette: dans les basses terres de l’intérieur du pays ; Tchad et Fianga s’étendent sur le territoire camerounais et sur celui des pays voisins
  • Les lacs artificiels: des barrages ont crées d’immenses lacs de retenue (Bamendjing sur le Noun, Mbakaou sur le Djerem)
Presque tous les cours d’eau sont coupés par des chutes et des rapides qui servent à de nombreux usages (navigation, irrigation, … ).

 

Les hommes

La population du Cameroun est pluriethnique et on dénombre actuellement près de 249 ethnies; cette situation est provoquée par les migrations anciennes mais plusieurs peuples vivent en harmonie.

Le Nord-Cameroun

Les soudanais ont été les premières populations à s’installer en extrême Nord dont les Mandara, Mofou, Kapsiki, guiziga, guidar (les Paléo-soudanais ). Une grande partie s’est retrouvée dans les monts Mandara sous la poussée de nouveaux arrivants.

Les néo soudanais ( Massa, Kotoko) se sont installés dans la vallée du Logone. Les Dourou, Koutine, Laka-Mbéré qui vivent sur le plateau de l’Adamauoa. Les Toupouri qui forment un noyau important dans la plaine de Diamaré. Les Arabes choa venus probablement du Darfour au soudan sont installés autour du Lac Tchad. Les Foulbés et les Bororo dans le reste du Nord.

Le Sud-Cameroun

Les Pygmées sont les premiers occupants du sud forestier. Chez les Bantou, on distingue : les Douala (originaire du bassin du Congo, qui ont trouvé sur l’emplacement actuel les Bassa qui leur ont cédé le terrain) les Banen (au nord du pays Bassa venus de la vallée du Noun ) les Bafia et les Yambassa (sont du pays Babimbi) les FanBéti (viendraient du sud de l’Adamaoua) les Ngoumba et les Mabea (sur la côte) les Bamiléké, les Bamoun, les Tikar à l’Ouest.

Les grands foyers de peuplement sont les hautes terres de l’Ouest, la région côtière et les monts Mandara tandis que les régions presque vides d’hommes sont le plateau de l’Adamaoua et le Sud-Est du Cameroun. Cette différence de densité s’explique par l’inégale richesse naturelle et le niveau de développement ; ceci est à l’origine de nouveaux mouvements de migrations.

Cette population est très jeune, les moins de 20 ans représentent 56,3% tandis que les plus de 54 ans représentent 7,4% d’où la population active (20-53 ans) représentent 36,3% .Ces taux causent des problèmes d‘équipements sociaux et d’emploi des jeunes; par ailleurs au Cameroun on a près de 52 à 53 % de femmes pour 47 % d’hommes.

 

L'urbanisation

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l’urbanisation est très rapide mais les villes camerounaises ne sont pas uniformément réparties. On peut distinguer trois foyers d’urbanisation:

  • Le foyer occidental dont le noyau est Douala
  • Le foyer central caractérisé par l’influence prédominante de Yaoundé
  • Le foyer du Nord ayant pour pôle Garoua et Maroua
La ville de Douala a des fonctions industrielles et commerciales prédominantes tandis que Yaoundé est avant tout une ville politique (le siège du gouvernement ) mais aussi commerciale et intellectuelle.

 


NOS PAGES INTERNET
Portail Internet du Cameroun
Online shopping au Cameroun


 
PORTAIL INTERNET
Annoncer sur Cameroun-plus
Statistiques visiteurs
ONLINE SHOPPING
Conditions d'utilisation
Livraisons & retours
Condifentialité
A propos
FAQ